Background Image

 

  • Home
  • VALLÉE ÉTROITE

Vallée Étroite

La Vallée Étroite (Valle Stretta en italien) est située dans la partie nord-est de la commune de Névache.
Globalement parallèle à la haute vallée de la Clarée, elle se termine au bas des pentes du Col de l'Échelle.
Elle n'est française que depuis 1947.
Auparavant, la frontière suivait la ligne de partage des eaux et la vallée était italienne, rattachée à la communauté de Mélezet qui fait partie de la commune de Bardonnèche (Bardonècchia).

En fait, seule la partie amont de la vallée au-delà du Plan du Col (Pian del Colle) est devenue française, sa partie aval restant italienne.
Néanmoins cet article concerne la totalité de la vallée jusqu'à Bardonnèche.

Prise dans son ensemble, elle a une forme en équerre, tournant à 90° à la hauteur du Plan du Col, conséquence du franchissement en cluse des calcaires et dolomies du chaînon des Rois Mages (Re Magi).
Le grand côté en France est d'orientation générale nord ouest - sud-est alors que le petit côté italien est orienté sud-ouest - nord-est jusqu'à Bardonnèche, où le Ruisseau de la Vallée Étroite , devenu le Torrent de Mélezet depuis le Plan du Col, conflue avec les Torrents de Rochemolles, du Fréjus et de Rhô.

La partie la plus amont de la vallée, est constituée d'un vaste cirque culminant à Roche Bernaude (3222 m) et au Mont Thabor (3178 m). L'échine du Grand Séru (2888 m), déchiquetée par les glaciers des versants sud et est du Mont Thabor, le sépare en deux parties bien distinctes.
Le cirque ouest (appellation non officielle utilisée pour la clarté du texte) occupe tout le versant sud du Mont Thabor (3178 m) qui le domine de toute sa masse.
Il se cache derrière les sommets dominant la Clarée, Pic du Lac Blanc (2980 m), Rocher de la Grande Tempête (3002 m), Roche du Chardonnet (2950 m) aux confins de la Savoie. 

L'empreinte glaciaire est forte, avec une multitude de lacs (Lacs de la Grande et de la Petite Tempête, Lac Lavoir, Lac Chardonnet, Lac Blanc) cachés dans de multiples vallons. 
Tous convergent au Prat du Plan, suspendu au dessus de la Vallée Étroite en amont du verrou, vestige du chaînon reliant le Grand Séru (2888 m) à la Pointe de l'Enfourant (2700 m) que le puissant glacier qui occupait le cirque a perforé.


À l'est, la Vallée Étroite s'achève par le Vallon puis la Plaine de Tavernette où débouche le Vallon du Peyron sur le versant est du Mont Thabor. Encore une montée le long du Ravin de la Grosse Somme et on atteint le Col de la Vallée Étroite (2434 m) qui permet de passer en Maurienne. C'est un passage facile utilisé de tous temps pour rejoindre Modaneoù plusieurs Névachais avaient dû migrer pour travailler. 
Aujourd'hui, c'est un lieu incontournable, situé à proximité du Refuge du Mont Thabor (2502 m), sur le tour du Mont Thabor, le tour des Rois Mages, le GR5 et depuis peu la Via Alpina. On se trouve à la limite des Alpes du Nord en vue du Mont Blanc et du massif de la Vanoise, tout proche.

Les eaux descendues en cascade du cirque ouest, confluent au Plan de la Fonderie (1897 m) avec celles issues du Vallon de Tavernette pour former le Ruisseau de la Vallée Étroite, qui commence par se faufiler entre les anciennes moraines recouvertes de mélèzes et s'engage ensuite dans une belle vallée en auge glaciaire, tapissée de moraines et d'éboulis descendus des sommets des Rois Mages. 

Derrière l'un de ces cordons morainiques se cache, au milieu des mélèzes, le magnifique Lago Verde ou Lac Vert, appelé ainsi à cause de la présence d'algues qui le colorient. 

Au delà de la zone des moraines boisées, on arrive vite dans les alpages en pente douce des Granges de la Vallée Étroite (1765 m) où paissent encore les troupeaux durant l'été.

Le paysage est enchanteur, lumineux à souhait, où la verdure des prés et des mélèzes s'opposent au blanc et gris des rochers et au jaune des pentes du Mont Thabor.
En automne, le bleu des ciels, l'orange des mélèzes et la blancheur des premières neiges donnent au paysage une allure irréelle.
Mais déjà l'ombre s'allonge dès la mi-journée et le froid envahit le fond de vallée.

L'ampleur des versants ajoute à l'ambiance.
La masse imposante du chaînon des Rois Mages écrase la vallée et masque Roche Bernaude, pourtant plus élevée. 
Difficile d'en voir la crête en levant la tête.
Il faut vraiment prendre du recul sur le versant d'en face, par exemple en montant aux Cols des Thures ou de l'Étroit du Vallon, pour en mesurer l'importance.
C'est un chaînon puissant, d'orientation générale nord - sud, constitué de calcaires et dolomies du trias moyen, le dernier de la zone briançonnaise avant les schistes lustrés de la zone piémontaise à partir de la Valle della Rhô plus à l'est.

Du nord au sud, sa crête sommitale descend peu au dessous de 3000 m.
Elle débute un peu au nord du Gran Bagna(3080 m) et de la Cime de la Planette (3104 m), culmine à Roche Bernaude (3222 m), se poursuit par la Crête des Rois Mages proprement dite, la Pointe Balthazar (3153 m), la Pointe Melchior (2948 m), et la Pointe Gaspard (2808 m), tous trois légèrement en avant de la crête frontière, et se termine à la Pointe des Quatre Soeurs (2696 m) où elle plonge dans la vallée jusqu'à 1514 m au thalweg pour resurgir sur l'autre versant à la Paroi des Militaires (rochers d'escalade) et à l'Aiguille Rouge (Guglia Rossa) (2545 m). 

C'est dire l'ampleur des dénivelées et la pente accentuée des versants. Les noms parlent d'eux-mêmes, il est question de tours et de donjons: Tour Germaine et Donjon de la Monaca au nord, les Cinq Tours, pas moins, au sud. Roche Rougeau nord fait face à l'Aiguille Rouge au sud. 
En ce lieu, le puissant glacier de la Vallée Étroite a traversé la montagne pour ensuite se diriger vers l'orient, non sans pousser une langue diffluente vers la Clarée par le Col de l'Échelle.

La vallée, elle, est donc fortement encaissée, très étroite évidemment, et dans l'ensemble assez pentue.
En fait on a une succession classique de plans - Plaine de Vourzenet, et de fortes pentes, notamment au dessus de la cluse.
Dans cette dernière longue pente - dénivelée de 170 m pour une distance de 1250 m, les torrents de la face nord de l'Aiguille Rouge déversent régulièrement leurs laves sur la route en piteux état. 

Ce secteur de la vallée en amont immédiat de la cluse est un peu plus évasé, résultat d'un gigantesque éboulement sous les Quatre Soeurs et du surcreusement par le glacier butant contre la cluse, le premier sans doute conséquence du second. Hormis à leurs sommets, les pentes ne sont donc plus rocheuses mais au contraire tapissées d'éboulis plantés de pins noirs qui leur donnent un aspect sombre et austère.

La cluse est franchie par une dernière pente à 3 chevrons après le carrefour avec la route du Col de l'Échelle.

La vallée, devenue italienne, s'élargit alors au débouché sur le Plan du Col (Pian del Colle) où elle tourne à angle droit pour continuer dans la zone piémontaise des Rocce del Rouas au dessus de San Sixto. Déjà on aperçoit les pistes de ski de Bardonnèche (Bardonècchia) sur les pentes douces de la zone des schistes lustrés.

Language (mob)

Perfect Everything in Everyway